La pêche de subsistance en République Dominicaine
19 novembre 2016  -  0 commentaire
 
Pêche subsistance

La pêche de subsistance en République Dominicaine.

Cet article concerne plus spécifiquement la pêche dans les zones de Bayahibe – Dominicus – l’île de Saona. Il fait partie d’une série sur la thématique de la pêche: pêche traditionnelle, pêche sportive, pêche du bord de mer, les poissons de mer.

Les techniques de pêche dans notre secteur sont dites traditionnelles. Elles couvrent les besoins alimentaires de la population locale et des restaurants.

La pêche de subsistance se pratique principalement avec des casiers de bambou ou fait d’un cadre de bois et de grillage métallique. Le casier de métal est de grande taille 1,82 m x 1,21 m x ,91 m de haut, sa durée de vie est de plus de 1 an. Contrairement au casier de bambou, lui est largué en eau profonde soit à des profondeur variant de 80 m à 200 m. Ce type de est obligatoirement accompagné d’une bouée de surface pour son repérage. Dans ce type de casier, l’on insère des chapelets de sardines en guise d’appâts et les espèces pêchées sont les vivaneaux et les mérous.

Le casier de bambou est habituellement immergé en eau peu profonde, généralement autour de 10 mètres jusqu’à un maximum de 20 mètres. L’idée est de placer le casier à la limite du fond sablonneux et du début du fond de pierres ou d’herbes. Pour attirer le poisson à l’intérieur du piège, le pêcheur y dépose des noix de coco, des bouts de papaye, des sachets de maïs concassé, etc.. La durée de vie d’un casier de bambou est d’environ 6-8 mois. Un pêcheur sérieux compte sur une quantité variant entre 20 à 60 casiers pour vivre.

Le pêcheur doit relever ses casiers de bambou tous les 2 ou 3 jours, il récoltera selon les périodes de l’année et les conditions atmosphériques autour de 10 kilos de poissons variés par casier. Généralement, le pêcheur ne dispose pas de GPS pour retrouver ses casiers, comme ils sont situés relativement près de la rive, il se fixe un repère visuel tel que : arbre, pierre, tronc, antenne cellulaire, maison, etc. puis, il évalue la distance de terre et prend note de l’environnement du fond marin pour récupérer éventuellement ses casiers.

Le pêcheur de casiers de bambou ne possède pas un grand bateau, il travaille avec une petite barque propulsée par un moteur de 15ch. La plupart du temps, les jours de relève des casiers, il part vers 6 h 30 le matin avec son compagnon de pêche, ils reviendront vers 15 h 00. Celui qui détient les casiers manœuvre le bateau et le compagnon est responsable de récupérer les casiers. Pour ce faire, le compagnon tire un grappin muni d’une longue corde de coton (une fois, imbibé d’eau la corde de coton cale plus facilement) et tente d’accrocher le casier. Une fois agrippé, il le soulève et à 2 ils le videront de son contenu et ils trieront les poissons, enfin ils le remettront dans l’eau.

La pratique de type de pêche comporte cependant quelques problèmes. Parmi ceux-ci, le plus récurrent est certainement la perte des casiers. En effet, de courants forts déplace facilement les casiers d’endroit, mais c’est surtout le vol de casiers qui pose problème au pêcheur. Les vols se font entre pêcheurs, mais il est particulièrement le résultat des pêcheurs en apnée. Ces derniers repèrent les casiers, les vident et les déplacent de quelques mètres, ainsi le pêcheur de surface ne les retrouve plus. Une autre complication de ce type de pêche vient du fait qu’elle n’est pas sélective et entrent dans le casier des espèces de poissons indésirables, dangereux voir vénéneux. Parmi celles-ci, la raie, le poisson-lion, la murène sont de bons exemples.

La vente des poissons se fait soit à la maison du pêcheur ou il les vend à en vrac toutes espèces confondues sur la plage. La valeur à la livre des poissons dépend des espèces pêchées. Généralement, toutes espèces confondues le prix tourne autour de 60 pesos la livre soit l’équivalent (en date du jour) de 1,30 $ la livre ou 2,66 euros le kilo.

Visionnez notre vidéo sur la pêche de subsistance: https://www.youtube.com/watch?v=9gk1qVJHnv0

Nous vous présentons quelques espèces de poissons de casiers.

samonete puerco pez-cirujano merou

         Bocayate                          Puerco                            Medico                          Mero

murene loro lionfish langouste

     Morena verde                 Loro / Butu                          Leon                           Langosta